François Merville

batteur

François Merville commence la musique à l’âge de sept ans. Il étudie le piano, l’harmonie et la percussion. Il remporte les prix d’excellence et de virtuosité de percussion au CRR de Paris en 1987-1988 et intègre l’année suivante le CNSM de Paris, en classe de percussion. Il en sortira trois ans plus tard avec deux premiers prix : le premier prix de percussion et le premier prix de musique de chambre.
Rapidement sollicité pour participer à des projets variés, il participe en 1991 à une tournée de L’Ensemble Inter Contemporain sous la direction de Pierre Boulez et collabore à la création d’une œuvre de Stockhausen pour saxophones, percussions et synthétiseur donnée à Paris et Bruxelles.
Parallèlement il fait ses débuts dans le jazz avec Jacky Terrasson et fonde en 1988 avec David Chevallier le groupe Palantiri. Il devient membre du quartet de Noël Akchote et de celui de Bojan Zulfikarpasic. Avec ce dernier il remporte le premier prix de formation au concours national de jazz de la Défense en 1992. Ce groupe, après de nombreux concerts et l’enregistrement de deux disques existera près de sept ans.
A partir de 1993, François Merville choisit de se consacrer exclusivement au jazz. Partenaires de nombreux musiciens, comptant parmi eux Martial Solal, Michel Portal, Dave Douglas, Django Bates, Ray Anderson, Marc Ducret, Vincent Courtois, Dominique Pifarely, Denis Badault, Andy Emler, Laurent Dehors, Jean-Marie Machado,
Il est depuis 1994 de tous les projets du clarinettiste Louis Sclavis, du trio à son dernier quintet « Lost on the way ». Membre du collectif Polysons de 1993 à 2003, Il monte sa première formation en 1995. On y trouve Sébastien Texier, Guillaume Orti, Vincent Segal et François Thuillier. Participant ensuite régulièrement à différents projets avec la danse, le théâtre ou le cirque, il travaille et enregistre avec le chanteur Thomas Fersen.
En 2003, il intègre la ZAM, un collectif d’artistes avec notamment Olivier Sens et Vincent Courtois. Il compose et dirige cette même année avec Eric Lareine le spectacle musical « Marthe et Marie Merveille Chantent Fascination », commande de la FNEIJMA.
Deux nouveaux projets naissent en 2004, le duo Bat-Jong avec le jongleur Vincent Berhault (spectacle créé à la scène nationale de Montbeliard en 2005) et un nouveau quartet, « O Mago Hermeto », dédié à la musique d’Hermeto Pascoal, avec Christophe Monniot, Gilles Coronado et Nicolas Le Moullec. Saison 2009-2010, il est artiste en résidence au théâtre d’Auxerre pour le projet « K danse ».
En 2010, il codirige avec le balafoniste Burkinabe Moussa Hema, un projet de création de 9 musiciens appelé « Sya », co-produit par le festival Africolor, la scène nationale de Saint Quentin en Yvelines et la maison de la musique à Nanterre.
Actuellement, il participe notamment aux formations de Jean-Marie Machado, Dominique Pifarély et Denis Colin.


Cet artiste a participé rue Paul Fort à :

Un concert du Dominique Pifarély Quartet le 20 juin 2014.

> Lien vers le concert