Loading images
loading
Batterham Chague_T Eglin Esteban Haguiko Hirlet Kaufmann Larpent Lindner Loughran Mellon Odundo Oyekan 101.jpg Raphael Rousseau Vanier

 

Eric-James Mellon

Céramiste, peintre

Eric James Mellon, né en 1925, a suivi une formation académique en peinture, dessin, gravure. Parallèlement à ses études, il commence dès 1941 à exploiter les potentialités de la céramique et crée d’abord des œuvres en terre cuite vernissée au plomb.
En 1958, il se forme aux techniques de tournage et de cuisson du grès. L’agonie des ormes de son jardin lui donne l’idée d’élaborer un émail à la cendre de ces arbres ; c’est de là que vient sa passion toujours intacte pour la recherche d’émaux à base de cendre d’arbres, d’arbustes et de plantes qui subliment la beauté de sa peinture sous glaçure.
Contrairement aux artistes qui peignaient sur des récipients fabriqués par des potiers, il réalise et décore lui-même ses propres céramiques afin de créer une symbiose unique entre la forme et l’image. Les récipients classiques forment une base idéale pour les décors dynamiques de Mellon. Ses études de nus d’après modèle et ses gravures lui servent de matériau préparatoire pour des récits illustrés d’une grande richesse.
En utilisant des thèmes tirés de la mythologie, de la Bible et de la littérature contemporaine ainsi que des représentations de nus et des portraits, il s’inscrit dans une tradition qui puise sa source dans la peinture des vases de la Grèce antique. L’artiste éprouve toujours la même joie communicative à dessiner ses modèles ou à les intégrer dans des représentations pleines d’humour. Il associe de manière ludique les différents motifs sur la panse ou le pied des vases ainsi que sur le revers des plats pour inventer en permanence de nouvelles histoires. Ses œuvres irradient de sensualité, de poésie et de joie de vivre. La transparence de ses émaux à la cendre reflète toute la beauté de la nature.
Loin des tendances et des modes, Eric James Mellon a donné au fil de ses créations, une forme originale aux éléments narratifs et s’est attaché à réunir peinture et céramique dans un univers qui lui est propre.  
Frank Nievergelt


Cette artiste a participé rue Paul Fort à :

L'exposition "Amour et fantaisies"

> Lien vers l'exposition


Photos (par Xavier Lambours)

Les mains d’Eric James Mellon par Xavier Lambours :

"J'ai utilisé l'appareil photo comme une caméra avec un mouvement saccadé comme si elle n'avait pas pu prendre les 24 images par seconde mais seulement quelques unes. Cette technique qui pourrait faire penser au "flip-flop", ces petits livres où l'on tourne les pages entre le pouce et l'index afin de donner l'illusion d'une animation saccadée, renforce le mouvement de ce céramiste à qui j'ai demandé de faire tourner entre ses mains les œuvres qu'il avait conçues."